Karma girl : Nicola Sirkis c’est le Christ pour ses fans.

Tout commence par des escaliers remplis de poudre  multicolore, une femme âgée assise sur une marche drapée dans un sari jaune, le décor est posé.

Un chaman des enfants des images figées comme si une coulée de lave avait envahie soudain l’écran laissant juste un flot de couleurs se répandre à l’infini, puis soudain un visage de jeune homme européen apparaît en grand, nous ne sommes plus en Inde, le karma Nicola le chante sur scène et c’est un véritable feu d’artifice d’émotions, des visages en béatitude totale, des larmes qui coulent et Nicola qui passe au milieu de cette marée humaine qui s’agrippe à lui, l’embrasse au passage, lui tend des mains de mendiant de cet amour indochinois si tentaculaire qu’il a fait surgir en leurs âmes.


Filmé au plus près des visages, jamais on a à ce point dévoilé d’une façon si crue les sentiments de ses fans presque impudiques, la caméra se promène sur leurs visages qui ne peut cacher leurs immenses émotions, certains plans sont presque choquants, des yeux remplis d’amour, le visage marqué de la croix d’Indo ou du sigle 13, parfois les yeux se révulsent comme si la personne était  entrée en  un véritable transe.


Tout cela me mène à la réflexion que Nicola Sirkis est un véritable dieu vivant pour ses fans,
lorsqu’il passe parmi eux ,on a soudain cette image biblique du Christ parmi les lépreux.
Tous veulent le toucher, lui caresser les cheveux, se rendre compte qu’il existe vraiment et lorsqu’ils y arrivent, c’est comme s’ils avaient vu ou vécu une apparition divine.
Nicola aime son public, il leur doit tout, il le sait mieux que personne, il sait entretenir cette flamme vivante qui peu à peu va embraser l’âme de ses fans.
Puis on le voit seul sur scène toujours de dos, devant ce stade rempli à craquer qui l’acclame comme le messie ,à retenir que d’Indochine on ne voit cependant que le leader, et comme me le faisait remarquer un grand photographe qui avait bien connu le groupe à ses débuts :
– « Maintenant Indochine c’est un seul mec »


Le clip karma girl est un véritable hommage du leader d’Indochine à ses fans les plus assidus.
C’est une histoire d’amour qui perdure et qui comme un vieux couple va dans 2 ans fêter leur 40 de ce mariage improbable et pourtant si réel d’un leader et  de son public.

Helena Mora

Suivez-nous :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire