Elle s’appelle Élise, il s’appelle Sébastien. Ensemble, ils forment le duo Hollydays !

Le duo Hollydays sera en concert le vendredi 18 Octobre à Chartres de Bretagne au centre culturel Pôle Sud près de Rennes.

Hollywood Bizarre est un boulevard plein de surprises. Un boulevard à 13 voies qui scrute notre quotidien, qui dévoile nos petits travers, qui s’amuse de nos contradictions et nous entraine parfois dans une douce mélancolie.
Ici, il est question de génération blasée (‘‘On a Déjà’’), de fumette et de weed (‘‘L’Odeur des Joints’’), de soirées alternatives (‘‘Minuit (La Baie Noire)’’), de coming out (‘‘Monsieur Papa’’) ou d’adultère assumé (‘‘Léo’’). Un condensé de vie moderne porté par un duo qui refuse de choisir entre pleurer ou danser. Car derrière ce premier album, il y a deux fortes têtes. Elle s’appelle Élise, il s’appelle Sébastien. Ensemble, ils forment le duo Hollydays, parce que c’était l’année des H, parce qu’ils aiment Madonna et qu’ils rêvent
d’Hollywood, parce qu’ils n’aiment pas vraiment suivre les règles… et puis d’ailleurs pourquoi pas?

Car ici tout est question de désir et d’envie. Le cadre est fait pour être éclaté. Avec eux, la pop rose bonbon se teinte de noir, le plaisir n’est plus coupable et la variété française, souvent dénigrée, s’offre un lifting éclatant. Leurs titres se déclinent comme des instantanés de notre époque et nous embarquent dans un univers parfois sombre, dangereusement amoureux, un monde doux-amer, désabusé ou hypersexué et, au final, plein d’espoir.

Hollydays est né en 2014. Après des débuts remarqués en anglais (‘‘Love Is Just A Game’’), le duo opte très vite pour le français. Leurs premiers titres parlent de trouples heureux (‘‘Bonne Nouvelle’’) et de jeunes gens bestiaux
(‘‘Des Animaux’’). Textes sombres et refrains entêtants. Le journaliste Loïc Prigent leur écrit un titre (‘‘Ça m’arrangerait’’). Sébastien compose et
chante parfois, Élise nous murmure des secrets à l’oreille d’une voix vibrante. Sur internet, Hollydays revisite élégamment des classiques du répertoire populaire : Niagara (‘‘L’amour à la Plage’’) ou MC Solaar (‘‘Caroline’’), Jean-Pierre Mader (‘‘Macumba’’) ou Véronique Sanson
(‘‘Bahia’’). En 2015, le duo sort son EP ‘‘Les insatisfaits’’ assorti d’un clip générationnel qui se partage sur les réseaux sociaux et leur ouvre un
nouveau public. Pour l’écriture des textes, Élise et Sébastien s’associent avec le journaliste Antoine Patinet. Là encore le groupe fait fi des conventions et préfèrent sortir des sentiers battus plutôt que de faire appel à des paroliers classiques. En quelques singles, Hollydays devient le miroir des jeunes gens modernes qu’il côtoie : des citadins éclairés pris dans les tourments de leurs vies 2.0, des jeunes adultes confiants qui luttent contre les obstacles de notre société. Élise et Sébastien se transforment en nouveaux observateurs de notre monde agité et croquent leurs contemporains de manière acide, implacable et sans concession.

En 2016, le groupe Lilly Wood & The Prick leur propose d’assurer la première partie de leur tournée. Un an plus tard, le chanteur québécois
Pierre Lapointe leur confie également la délicate mission d’ouvrir les différentes dates de sa tournée française. Le groupe sort dans le même
temps l’envoûtant ‘‘Mouzaïa’’, tente l’aventure Cinemagram avec le réalisateur de leurs clips Jérémy Vissio (‘‘Le naufrage’’) et s’attaque à la
production de leur premier album en compagnie d’Antoine Gaillet, réalisateur des albums de Fishbach et Julien Doré entre autres, ainsi que la
chanteuse Rose et Pierre Lapointe pour l’écriture de trois titres.

Damien Cabrespines

Photos : © Alex Gallosi / Jérémy Vissio

Suivez-nous :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire