LA DIVA CHEZ LES BRETONS

Record battu pour les Vieilles charrues qui ont vendu pas moins de 55 000 billets en 9 minutes !

Pour sa 29ème édition qui aura lieu du 16 au 19 juillet 2020, le célèbre festival – dont la réputation n’est plus à faire – s’est offert le luxe de programmer Céline Dion qui ouvrira cette nouvelle édition. Une tête d’affiche à la hauteur de sa renommée internationale.

Une grande première pour la Diva Québécoise, peu familière des festivals musicaux. Il s’agira d’ailleurs de sa seule date dans un festival musical français.

Nul n’est besoin de préciser qu’il y aura foule ce jour-là et que les rues bretonnes seront embouteillées !

Après un concert remarqué à Hyde Park à Londres l’été dernier, c’est donc à Carhaix en Bretagne que Céline Dion a décidé de faire une halte vocale, musicale et scénique, dans le cadre de sa nouvelle tournée Courage Tour. Elle y viendra faire quelques vocalises et chanter à ses très nombreux fans (et festivaliers venus du monde entier), et ce pour notre plus grand plaisir.

La toile s’est enflammée à l’annonce d’un tel évènement (auquel je n’ai pas cru de prime abord tant il semblait surréaliste, pensant que ce n’était qu’un rêve. Mais l’information ayant été massivement relayée, par les réseaux sociaux notamment, j’ai ouvert des yeux grands comme des soucoupes, la bouche bée.

À l’heure dite (10 heures) le 9 octobre 2019, je me suis connectée au site des vieilles charrues comme des millions d’internautes qui, hélas, ont été beaucoup plus rapides que moi, saturant le site dès la première minute. Du jamais vu en France, tous festivals confondus.

Véritable coup de pub pour les Vieilles charrues, la France est en transe. Céline Dion entre officiellement dans la légende des stars internationales, de véritables monuments du patrimoine musical tels qu’Iggy Pop, l’an dernier, James Brown en 1997, en passant par Bruce Springsteen, Patti Smith, Tears for fears, ou encore Arcade Fire, qui ont foulé la scène bretonne de ce festival incontournable.

Si la diva a connu un début de tournée difficile en Amérique, nous espérons que ce petit air marin lui fera le plus grand bien. Car, ne l’oublions pas : la grande Céline a juste un peu d’or autour de sa voix, et plusieurs cordes… vocales à son arc artistique !

Et pour la fervente fan que je suis, j’espère ne pas manquer ma cible lors de ce prochain rendez-vous musical – et assurément mémorable ! On ira où tu iras, Céline.

Nous suivrons l’étoile. Encore un soir…

Rédaction article et corrections : Amandine LEBRETON.

Suivez-nous :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire