LA MUSIQUE EN VICTOIRES

Le 14 février (jour de la Saint-Valentin) dernier s’est tenue la 35ème cérémonie des Victoires de la musique, diffusée en direct sur France 2 et présentée par Daphné Bürki.

Angèle : c’est oui !

Sur tous les fronts musicaux, la chanteuse Angèle a raflé le prix du concert de l’année, avec son Brol tour.

La chanteuse Belge de 24 ans, à l’univers textuel et musical décalé et humoristique, connaît une ascension fulgurante depuis 2018, enchaînant les tubes à une vitesse vertigineuse. Son premier album Brol s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires en à peine un an, et a été certifié disque de diamant.

Elle fait actuellement la tournée des zéniths, et a fait une escale musicale tout récemment à Nantes.

Clara Luciani : Regarde ! Sous mon sein, la victoire !

Sacrée artiste féminine de l’année, Clara Luciani est devenue incontournable dans le paysage musical français, à l’instar de son tube « Grenade ».

Appréciée et reconnue pour ses textes à tendance féministe, la chanteuse de 27 ans a d’abord émergé musicalement en s’illustrant au sein du groupe de rock français La femme.

Ayant eu l’occasion de la découvrir sur scène lors du dernier festival de Poupet en Vendée, je peux vous certifier que celle-ci dégage une énergie certaine ainsi qu’un optimisme ébouriffant.

Cette artiste accomplie est désormais bien engagée sur la voie du succès…

Maëlle : toutes les victoires ont un cœur

Bien que nommée dans la catégorie « Révélation de l’année », la jeune chanteuse au talent prometteur, lauréate de la 7ème saison du télé-crochet The Voice en 2018, n’a, hélas, pas remporté le trophée tant espéré.

Néanmoins, faisant fi de cette déception, l’interprète du tube Toutes les machines ont un cœur (écrit par Zazie et composé par Calogero) a entonné en live sa nouvelle chanson intitulée L’effet de masse devant un public conquis.

Il s’agit donc de Pomme qui s’est vue remettre cette récompense. Cette chanteuse Lyonnaise aux multiples talents aura séduit et ébloui son public avec son 1er album Les failles, avec des chansons au goût amer et mélancolique, voire une atmosphère musicale anxiogène.

Le duo Slimane et Vitaa, devenu incontournable sur la scène française, s’est vu attribuer le prix de la chanson de l’année, avec son tube Ça va, ça vient dont les paroles fort accrocheuses, voire entêtantes telles une litanie, véritable rempart à la morosité ambiante, sont signées Slimane, grand vainqueur de la cinquième saison de l’émission musicale The Voice en 2016.

Suzanne, quant à elle, a remporté le prix de la « Révélation scénique ». Fort de ses succès musicaux aux textes résolument actuels et modernes qui ne laissent pas indifférents, l’artiste se produira lors de différents festivals un peu partout en France, l’été prochain.

Les tauliers Alain Souchon et Maxime Le Forestier ont reçu respectivement le prix de l’album de l’année et la victoire d’honneur.

Mon dernier coup de projecteur sera consacré au loufoque Philippe Katerine, artiste hors catégories. Véritable électron libre, ce chanteur hors normes a été récompensé par le prix de l’artiste masculin de l’année.

Les réseaux sociaux se sont emballés lors de son interprétation déjantée de son titre « Stone avec toi », arborant fièrement une veste recouverte de gants en plastique, illustrant sa chanson engagée et écologiste.

Le quinquagénaire, compagnon de Julie Depardieu (aussi loufoque que lui !) a, une fois encore, su se démarquer lors de cette cérémonie.

Un palmarès a dominante féminine, cette année, avec une moyenne d’âge située entre 19 et 30 ans.

Rédaction et corrections article : Amandine LEBRETON.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire