Charlotte Valandrey : la musique dans le sang

Charlotte Valandrey : la musique dans le sang

Elle avait 17 ans des yeux bleus rieurs et un visage de poupée de porcelaine encadré par une jolie chevelure châtain qui bouclait parfois .
Elle était espiègle, taquine, avec parfois une moue boudeuse de petite fille ,pétillante comme le champagne.
Elle était l ‘héroïne de Vera Belmont dans « rouge baiser » trouvaille géniale du grand casting director des années 80 Dominique Besnehard
Et elle passait avec insouciance du statut de collégienne à celui de jeune espoir du cinéma français ,déjà nommée aux Césars avec seulement un seul film à son actif !!!
Elle avait choisi comme nom de scène le nom de son village de Bretagne, le val André et portait un prénom de personnage de Molière ,Charlotte
Elle m ‘avait reçu chez ses parents


j ´y avais rencontré sa jeune sœur ainsi que ses parents  et nous avions parlé de son rôle ,de sa vision du cinéma .
Avec  une franchise déconcertante elle m avait raconté sa belle histoire, non sans une pointe d’humour et dérision car déjà si jeune ,elle ne s ‘embarrassait pas du Qu’en dira-t-on
Elle était là fraîcheur personnifiée la joie de vivre imprévisible et inapprivoisable
Nous sommes devenues amies à cette Époque là
Entre deux réponses à mes questions elle m ´avoua alors ,des flammes dans les yeux, qu ‘elle aurait aimé  être chanteuse  car elle adorait chanter

Bien des années plus tard après une vie de souffrances dans les couloirs sombres de la maladie, une fille au nom inspiré de Autant en emporte le vent ,Tara,après bien des films ,des pièces de théâtre  ,des livres à succès, un téléfilm  tiré de son autobiographie  « l amour dans le sang « et même une série télé  «  Demain nous appartient« , l intrépide Charlotte se lançait enfin dans la chanson et touchait du doigt son rêve de jeune fille .

Je suis allée la voir chanter au Reservoir le 15 Octobre dernier , j’ y ai vu une femme à l’aube  de ses 50 ans , bien dans sa peau, confiante en son talent pour la musique, un talent qui a toujours vécu en elle endormi au chaud dans son coeur transplanté
La jeune actrice ,mi -Lolita mi enfant qui vampait Lambert wilson. en mimant Rita Haworth dans ´´Gildaˋ’ dans une scène mémorable, c ‘était muée  en une interprète de la chanson française gardant toujours ce côté irrésistiblement taquin de ses 17 printemps
A 17 ans déjà elle cachait un lourd secret derrière son sourire irrésistible je n’ y ai vu que du feu et je m’en veux aujourd’hui de ne pas avoir deviner ce
secret trop lourd pour ses frêles épaules de gamine à peine sortie de l’enfance ,sa maladie, qu ‘elle allait combattre avec une force incroyable de conquérante de sa propre vie pendant de très longues années
A 17 ans dans sa vie se jouait un drame et sur les écrans elle jouait la comédie
A 17 ans elle allait mourrir ce soir  on fêtera ses 50 ans
Aujourd hui la jeune fille insouciante est gaie est devenue une femme courageuse combattive   ,émouvante .qui a surmonté bien des épreuves
Comédienne,  écrivaine  et interprète .elle vient de sortir son premier Ep : Charlotte Valandrey :!Paroles : Carine Erseng, musiques : Barange !
Un ep a son image ,qu ‘elle s apprête à   interpréter ce soir  sur  la scène du Zèbre de Belleville .
Étonnante Charlotte  ,on est pas sérieux quand on a 17 ans et bien il me semble qu à 5O ans non plus
Elle nous parlera bientôt dans Magmusic de cette passion qui a nourri son âme tout au long de ses années : la musique

Helena Mora

Suivez-nous :
A propos de MC 110 Articles
https://wpformation.com/wordpress-seo-yoast-guide/ https://wpformation.com/article-wordpress/ https://wpformation.com/pages-wordpress-guide/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire