Le clip Station 13 réveille nos sentiments sur le racisme

Le clip Station 13 réveille nos sentiments sur le racisme

Un clip d’une violence extrême, mais d’une beauté suffocante.

On se remémore tous la maltraitance des noirs « racines «, le Ku Klux Klan, l’apartheid, la violence policière aux USA.

Une scène toute particulière m’a bouleversée: quand on scie les ailes de l’ange noir comme si on sciait les ailes de la liberté, comme si on détruisait ses droits d’être un être humain. On pense alors à Martin Luther king et on entendrait presque le bruit des chaînes de tout le peuple noir opprimé depuis des siècles !!!

Les images sont fortes, comme marquées au fer rouge de l’esclavage. Le visage des enfants noirs et blancs, spectateurs de toute cette horreur qu’ils ne peuvent changer est bouleversant.

La musique d’Indochine nous porte jusqu’au bout. Forte, puissante, pointant le doigt là où ça fait mal. Un clip en forme de parabole biblique; une alerte aussi contre le racisme. Encore de belles valeurs que seul Nicola Sirkis pouvait dénoncer avec autant de talent, et avec un réalisateur tout aussi inspiré.

Un conseil: allez au cinéma le voir sur grand écran. C’est un vrai privilège. Vous en prenez plein la gueule et vous ne regretterez pas. Cela réveille de véritables sentiments enfouis en vous, qui parlent de tolérance, fraternité et droits humains.
Encore une cause que Nicola défend avec brio.

Aussi, il m’insupporte d’entendre que le dernier clip d’indochine est violent. Certes, c’est violent, et même d’une violence extrême, je vous le concède.

Mais le racisme est violent et « trash ».
Heureusement qu’il y a des artistes comme Nicola pour mettre le doigt là où ça fait mal, pour réveiller toutes vos consciences engourdies.

 

Arrêtez de chercher dans les paroles de la chanson si cela colle ou non aux images.
« Tous nos héros sont morts », chante Nicola.
Combien de héros du peuple noir sont morts sous les coups, la torture ou autre?  héros ne sont pas Superman, Dragon Ball Z ou Spiderman, les héros ont pour nom Mandela, Marthin Luther King, Malcon X ou Rosa Parks ou même Mohamed Ali.

Les héros pour moi sont toutes les personnes qui luttent contre l’oppression, la ségrégation, la misère et tout artiste qui a le courage de braver l’opinion publique en dénonçant l’ignominie du racisme, même s’il essuie des critiques plutôt virulentes et parfaitement injustes.

Alors, quant à ceux qui disent niet, c’est pas Indochine, eh bien, depuis que le groupe est né, il ne s’est pas contenté de faire danser et chanter les foules, il a dénoncé l’intolérance, l’homophobie, le harcèlement.

La misère et le racisme ont toujours été pour eux des thèmes très forts, ils ne sont pas au pays des bisounours, même s’ils nous font sauter comme des enfants sur l’aventurier

Alors quand je lis, ce qui me révolte, que leur clip n’est pas festif, j’ai envie de répondre : est-ce que le massacre du peuple noir durant des siècles est festif ?

Ce n’est pas quand Nicola chante et saute sur scène sur l’aventurier qu’il est un héros, c’est quand il sort un clip aussi fort et qui dérange les consciences qu’il devient un héros de tous les temps 

Et puis la date de sortie coïncidait avec l’anniversaire d’un immense héros : Nelson Mandela

Indochine ne fait jamais rien au hasard, que cela soit dit. 

Je persiste et signe 

Helena Mora

 

 

Suivez-nous :
A propos de MC 110 Articles
https://wpformation.com/wordpress-seo-yoast-guide/ https://wpformation.com/article-wordpress/ https://wpformation.com/pages-wordpress-guide/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire