Bruno Blum : Un regard Punk Rock Reggae

Bruno Blum est un musicien, journaliste, dessinateur, écrivain et auteur d’une vingtaine de livres. Il a remixé toute l’œuvre reggae de Serge Gainsbourg et était le correspondant de Best. Il a également contribué à Rock & Folk ou encore Les Inrockuptibles …

Bruno Blum à Londres

L ‘histoire aurait presque une allure de conte de fées moderne.

A 20 ans un jeune garçon, fils de parents publicistes, déjà un brin réactionnaire se retrouve à Londres pour travailler dans un studio d’animation. 

Il découvre alors l’univers Punk Rock de ces années-là, véritable Obélix tombé dans la marmite du rock.

A.De Caunes avec B.Blum et les Stray Cats

C’ est fini, le Punk Rock va lui coller à la peau à jamais.

De riff en riff, il devient alors par hasard le journaliste découvreur de nouveaux talents du magazine Rock de cette époque-là «Best» tout en continuant à être musicien et dessinateur.

Bruno Blum avec Mick Jagger et Jimmy Cliff

Il va alors croiser sur son chemin tous ceux qui vont devenir quelques temps après des légendes vivantes du Punk Rock mais surtout il va être emporté comme eux tous dans cette vague de folie, de liberté et de musique qui va déferler sur le monde à travers les transistors et les vinyles. 

Depuis, le jeune homme de jadis a grandi, il s’est tourné vers d’autres horizons, la musique jamaïquaine entre autres, le véganisme tout en continuant à composer, jouer et chanter et même dessiner.

Son dernier livre de bande dessinée «Rock N Roll comics» est un petit bijou. Ces années-là ont laissé en lui comme une véritable empreinte, l’empreinte du rock, l’association qui crée ses expositions photos, les souvenirs d’une période dorée pour cette musique mordante, rebelle et universelle.

Il est de ce fait à sa manière une icône aussi, témoin privilégié des balbutiements de pas mal de groupes et artistes devenus mythiques. 

A présent, il pose un regard serein et plein d’humour sur ces années-là et sur le jeune garçon de 20 ans qu’il fut, un jeune homme débarqué à Londres avec pour tout bagage l’envie furieuse de vivre sans entraves, en toute liberté, sa passion pour la musique. 

Plusieurs années plus tard Sir Paul McCartney préface son livre sur le véganisme, autres époques, autres mœurs, autres sons aussi mais inévitablement le Punk Rock lui reste chevillé au cœur for ever. 

B.Blum avec Topper Headon (Clash) photo Terrasson

J’ai rencontré Bruno Blum il y a quelque temps au Vinyle Expo à Levallois et j’ai été véritablement happée par son histoire. 

Nous avons évoqué longuement toute cette période-là, j’ai découvert un homme plein d’humour, de talents divers mais surtout une vraie pièce du puzzle rock anglais mais aussi un véritable visionnaire du rock français puisqu’il fut le premier à écrire quelques lignes sur un groupe alors à peine connu et qui est devenu le plus grand groupe de rock français, Indochine.

Visionnaire, musicien, interprète, photographe, producteur et dessinateur.

Qui est vraiment cet artiste multiculturel ?

https://brunoblum.bandcamp.com

Hélèna Mora 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire