La 96 ème foire internationale de Marseille sera décidément Rock !

A l’occasion de leur 40 ans de carrière, Indochine sera le parrain de la Foire de Marseille qui se déroulera du 25 septembre au 5 octobre 2020 au Parc Chanot ! Un rendez-vous à ne pas manquer avant la tournée des stades « Le Central Tour » en 2021.


La foire internationale de Marseille qui se tient tous les ans depuis 1929 (avant elle s’appelait la semaine industrielle et commerciale des représentants et artisans) dans le respect d’une véritable tradition familiale puisque l’on y va en famille ou entre amis et cela depuis des lustres est le deuxième événement le plus important après la foire de Paris et le quatrième en Europe, le tout dans une véritable ambiance ensoleillée qui n’a rien à voir avec la météo car le soleil, les marseillais l’ont au fond du cœur.

 

Depuis quelques années, la foire se décline autour de thèmes forts qui rassemblent. Le dernier en date étant le cinéma, alors quoi de plus naturel que le Rock soit cette année mis à l’honneur ?  

Rien ne rassemble plus qu’un concert de rock où l’on joue sur scène et dans la salle avec les émotions.  Mais le rock est aussi un puissant remède contre la mémoire sombre de ces derniers mois. Il revitalise et nous fait vivre encore plus fort, devise que les fans du groupe « Indochine » connaissent bien puisque leur leader la chante dans un de ses clip « Marilyn », androgyne et ondulant tel une liane au vent « moi je veux vivre encore plus fort ».

Stéphane Journiat

Le commissaire de la foire, Stéphane Journiat et son équipe ont encore frappé fort cette année ! Aux commandes de cette foire depuis 2018, fourbu aux relations publiques depuis des années, il les a choisi justement comme parrains de l’événement, le plus grand groupe de rock français et son charismatique leader pour venir célébrer avec eux ( « Nos Célébrations » étant le dernier titre du groupe ) cette véritable fête qui durera 11 jours, et même si  eux ne seront présents que le 26 septembre, qu’importe, ils savent si bien marquer le coup et réservent de si jolies surprises qui raviveront à n’en pas douter leurs fans et en endoctrineront certainement d’autres que le temps de leur présence suffira amplement à créer la magie, et puis on peut déjà annoncer un temps fort ,leur rencontre avec 1200 fans à l’auditorium du Palais des Congrès du Parc Chanot.

Il est vrai que Stéphane Journiat  n’a pas voulu lever complètement le voile sur le secret qui fera la magie de cet événement pour cette  prochaine édition, et qu’il a voulu ainsi conserver intacte la surprise comme un véritable magicien qui ne livre pas ses secrets. Donc, le rock sera partout, il s’égrènera comme les perles fines d’un chapelet de Notre- Dame de la Garde en différentes propositions allant de scènes où se produiront des artistes , aux expositions photos et même en ce que les organisateurs ont appelé « une librairie éphémère » .

Le rock  sera évidemment aussi mémoire, en rendant hommage à ceux qui ont fait le Rock ‘n’ roll et même fun avec un concours de sosies. Malgré tous les problèmes sanitaires qui ont assombri le monde entier, la 96 ème foire de Marseille véritable melting-pot entre les artisans et les visiteurs aura bien lieu, avec toutes les mesures sanitaires évidemment mais ainsi  la tradition peut perdurer sans craintes.  C’est donc un véritable rayon de soleil marseillais ponctué de moments qui deviendront certainement inoubliables ou même cultes que les organisateurs de cet événement s’apprêtent à offrir à leurs visiteurs et leurs participants avec des moments qui s’annoncent très forts émotionnellement parlant puisque le parrain de cette édition, Nicola Sirkis et son groupe, a tenu à aborder un thème plus que douloureux : le harcèlement scolaire, un de ses chevaux de bataille et j’oserais même dire, celui qui lui tient le plus à cœur.  Pendant quelques minutes en discutant par téléphone avec Stéphane Journiat,  j’ai découvert un homme passionné, pour qui cette foire est un véritable poumon de la vie Marseillaise à cette époque de l’année, je me suis amusée de sentir en lui cette joie d’un presque fan, d’avoir invité Indochine. Il m’a avoué qu’il connaissait le groupe depuis longtemps comme à peu près tous ceux de sa génération, mais que depuis quelques temps, il se repassait en boucle les derniers albums du groupe un peu comme si soudain il les avaient redécouvert.

Dans une ambiance bon enfant, visiteurs et artisans se retrouveront dans quelques mois a peine. Le rock sera le thème fort de ces retrouvailles qui cette année auront un goût de victoire sur la vie, jouée sur des guitares électriques.  Certes, la semaine industrielle et commerciale des représentants et artisans qui y avait  élu domicile en 1929 et dont ne subsiste plus que le pavillon appelé Palais des Arts, dernier vestige de la première Exposition Coloniale de 1906 a bien changé, mais Il reste encore ce goût du partage et puis elle a gagné des galons, désormais on pourrait la résumer en quelques mots :  amitié, famille et créatrice de nouvelles émotions, tels sont les ingrédients de cette recette marseillaise qui va à coup sûr en régaler plus d’un.  

Hélèna Mora