Le pacte avec la lune

Le pacte avec la lune

Pour fêter le début de la deuxième vague 13 de la tournée d’Indochine et célébrer par la même occasion Nicola Sirkis pour son Grand Prix de la chanson française (créateur-interprète) 2018 qui lui sera remis le 10 décembre prochain pendant la remise des grands prix de la Sacem,

j’offre à tous ses fans un conte poétique exclusif inspiré de la très forte relation entre les deux frères jumeaux et la renaissance du groupe en 2002 avec son tube « J’ai demandé à la lune ».

Cette histoire paraîtra dans le numéro spécial que Magmusic consacrera très bientôt au groupe, puis sortira en livre.

En attendant, je vous laisse découvrir ce pacte magique et plein d’amour.

J‘ai demandé à Amélie Lopez d’illustrer mon histoire, car son talent m’a touchée.
Jeune fan de 20 ans du groupe Indochine, Amélie a ce talent rare et cette sensibilité à fleur de peau qui fait d’elle la seule personne que j’ai voulu pour mettre en images mes mots.

Le pacte avec la lune

Amélie Lopez

Un soir que Nicola était accoudé à la fenêtre de sa chambre, les yeux rougis par l’absence de son frère Stéphane qui lui manquait horriblement, le regard scrutant le ciel comme s’il le cherchait, la lune, fière et ronde, tourna son doux visage vers lui. Voyant les traces des larmes encore non séchées sur le doux visage de Nicola, elle s’approcha de lui,  curieuse.

L’éclairant de ses jolis rayons d’argent, elle sentit soudain toute la tristesse que renfermait l’âme du chanteur. Elle le prit en pitié et s’adressa d’une voix doucereuse à lui :

Nicola, pourquoi es-tu si triste et pourquoi fixes-tu ainsi le ciel avec tant d’insistance ?

Nicola fut d’abord surpris que la lune lui parla. Puis, comme il avait une âme de poète et d’artiste, et que les artistes, c’est bien connu, parlent le langage de l’Univers et du rêve, il releva sa mèche noire corbeau et, d’une voix triste, presque comme une horloge désarticulée, répondit :

Oh ! Si tu savais ce que mon cœur ressent et à quel point j’ai mal !

La lune, maternelle, resta un instant silencieuse, diminuant comme par respect l’éclat de ses rayons.

Je sais ce que ton cœur ressent. Ton frère te manque à te déchirer les entrailles. Ton double, l’autre moitié de ton cœur, mais je ne peux malheureusement rien pour cela. La sorcière du malheur est très puissante. Elle lui a jeté un sort, puis l’a emporté un mois de février sur son cheval ténébreux… Mais, ne t’inquiète pas ! Là où il est désormais, il est heureux. Il est allé rejoindre les anges comme lui et, de là-haut, il est très fier de toi ! Le groupe Indochine que tu as créé avec tes copains et dont ton frère a fait partie est la plus jolie preuve d’amour qui puisse exister entre toi et ton public. Ce n’est pas du sang qui coule dans tes veines, mais des notes de musique. À ce groupe et à ton public, tu leur as donné ta vie entière, et ce ne fut pas si facile de maintenir le groupe au milieu des jalousies, des coups bas, des médisances, comme si le sort s’acharnait sur toi. Pourtant, ton frère ne t’a jamais quitté puisqu’il vit en secret clandestinement dans ton cœur. Regarde. Tu vois cette étoile qui luit si fort dans la nuit ? Eh bien, c’est Stéphane. Il brille pour te guider dans ta vie et continuer à être près de toi. Chaque être a son ange gardien. Toi ton ange, c’est Stéphane. C’est ça aussi que je suis venue te dire, ce soir. Et puis, Nicola, je voulais te dire aussi qu’après avoir éclairé le monde entier, tu es vraiment le seul qui prend autant soin de ton public et c’est pour cela qu’il t’est aussi fidèle. Comme j’aimerais être aimée ainsi !, soupira la lune, en faisant une courte pause comme si, tout à coup, elle se rendait compte de ce manque d’amour qui la ternissait. Puis, elle reprit son monologue en regardant Nicola droit dans les yeux :

« Mais, je peux t’aider tout de même à atteindre le succès que tu mérites, même si tu remplis des salles. Car si ton public te suit, il te faut encore plus de renommée et même la reconnaissance de la presse.

Amélie Lopez

À ces mots, ce fut Nicola qui soupira :Oh ! La presse ! Ça fait bien longtemps qu’elle nous a laissé tomber. Presque 10 ans. Mais comment pourrais-tu réussir cela ? Tu es magicienne, lune ?

La lune lui fit alors son plus beau sourire. Oui, je le suis. Mais ma magie ne marche que sur les cœurs purs. Et puis, tout a un prix…Que veux-tu que je fasse ou j’échange pour toi ? Je ne suis qu’un homme, un simple chanteur, guitariste et parolier de mes chansons. Je n’ai aucun pouvoir magique, moi !Tu te trompes !, dit la lune en souriant encore. Tu as de la magie en toi et cette magie qu’on ne peut voir à l’œil nu s’appelle le talent. Chaque fois que tu chantes, que tu montes sur scène, tu apportes le bonheur à tous ceux qui t’écoutent. Tu leur permets de s’évader, de rêver, de chanter, d’oublier leurs soucis… Cela s’appelle de l’amour et c’ est de cela dont moi j’ai besoin. Car, sans amour Nicola, on s’éteint peu à peu.

Nicola se frotta les yeux, pour se prouver qu’il ne rêvait pas ; l’astre brillant était en train de lui demander de l’aide.Et que veux tu, alors ?, interrogea Nicola, surpris.

La lune s’illumina plus encore, se gonfla d’orgueil, et répondit :En échange de la gloire que je vais te donner et qui grandira chaque jour davantage comme une belle plante que tu arroseras de ton talent, je veux que tu me fasses découvrir au monde entier.

Amélie Lopez

Nicola resta perplexe :Mais je ne suis ni physicien, ni astronaute. Comment pourrais-je te faire découvrir au monde entier ? Et puis, on te connait.C’est facile !, s’exclama la lune avec enthousiasme. En me chantant, en chantant une chanson qui parlera de moi. Oh ! Pas au « clair de la lune », cette chanson désuète, mais une autre qui parlera un peu de notre pacte sans rien dévoiler. J’ai demandé à la lune…J’ai demandé à la lune. J’ai demandé à la lune…, répéta Nicola tout doucement. Oui, oui, c’est ça ! Tu m’as montré tes blessures, ce soir. Eh bien, tu vas les chanter et chaque fois que tu chanteras, je brillerai un peu plus. Tu sais, je suis vieille maintenant, et j’ai besoin de beaucoup d’amour pour pouvoir briller. Alors, je t’offre la gloire, à condition que tu parles de moi dans une chanson et que tu la chantes à chacun de tes concerts. Je vais t’envoyer un apprenti magicien. Il s’appelle Mickaël Furmon, chanteur de Mickey 3D. Il écrira la chanson, cette chanson sera comme un philtre d’amour entre toi, ton groupe, ton public merveilleux et la presse. Elle sortira le 8 avril 2002 et tu auras beaucoup de succès en Europe et en France ! On vendra plus d’un million d’exemplaires de ce single ! Dès sa sortie en France et en Belgique, ce titre sera classé aux premières places. Tu marcheras tenant un bébé nu contre ton cœur, une petite fille, Pauline, chantera en duo avec toi, tes copains musiciens du groupe, Boris et Oli, joueront de la guitare. Alors, tu acceptes ma proposition ?

Nicola réfléchit un instant, puis, tournant vers la lune son sourire le plus charmeur, déclara avec confiance :J’accepte, lune. Et je te chanterai à tous mes concerts. Le monde entier saura que tu es belle et généreuse.

Alors, la lune, ravie, étincela plus fort encore, enveloppant amoureusement de ses rayons Nicola qui allait lui permettre de continuer à briller encore longtemps.

Ce que la lune avait promis ne tarda pas à arriver.

Nicola enregistra le titre et sa carrière décolla comme une fusée.

L’album où il plaça l’hommage à son amie la lune Paradize se vendit autant que la chanson elle-même.

Dans le clip qu’il tourna, il marchait serrant contre lui un adorable bébé, ainsi que la lune lui avait prédit.

La chanson fut un immense succès et, comme il l’avait promis à la lune, il la chanta à chacun de ses concerts.

Là-haut dans le ciel, l’astre brillait alors de milles éclats, et un ange aux doux regard de miel prenait sa guitare pour accompagner son frère Nicola qui, seul pouvait l’entendre au plus profond de son cœur et de ses souvenirs les plus beaux, témoignant ainsi de l’immense amour fraternel qui les liait tous deux, et ce jusqu’à la fin des temps et dans le plus grand des secrets. Les jumeaux continuaient au-delà  de la mort et bien plus fort que la séparation qu’elle leur infligeait à se donner la main sous l’œil bienveillant d’une lune reconnaissante, rendant folle de colère la sorcière du malheur qui n’avait pas pu briser ce lien indéfinissable et indestructible qui unit deux frères qui s’aiment.

Amélie Lopez

Helena Mora

Corrections : Amandine Lebreton

Dessins  : Amelie Lopez

Suivez-nous :
A propos de MC 110 Articles
https://wpformation.com/wordpress-seo-yoast-guide/ https://wpformation.com/article-wordpress/ https://wpformation.com/pages-wordpress-guide/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire