Encore un été sans Festival du Roi Arthur …

Le 18 février dernier, le gouvernement a présenté les conditions et le protocole relatifs à la tenue des festivals de l’été : des festivals assis, une jauge réduite à 5000 festivaliers, sans bars ni restauration.

Après mûres réflexions et à l’unanimité, l’équipe organisatrice du Festival du Roi Arthur, n’envisage pas d’édition dans ces conditions.

« Nous mesurons l’impact économique et moral sur l’ensemble des prestataires, intermittents, salariés, bénévoles et partenaires impliqués mais trop d’éléments et trop d’incertitudes, vont à l’encontre de l’essence même d’un festival comme le nôtre. » soutiennent les deux co-Présidents. « Il nous tient à cœur de conserver la qualité d’accueil chère au Roi Arthur ».

Le Festival du Roi Arthur, comme beaucoup d’autres, est donc condamné à rendre les armes mais se prépare d’ores et déjà pour 2022 et vous donne rendez-vous les 26, 27 et 28 août 2022.

#DeboutLesFestivals

Sous le hashtag #DeboutLesFestivals, le monde des festivals se lève contre le protocole annoncé par Roselyne Bachelot le 18 février.

Les festivals à jauge debout ne se voient toujours laisser aucun autre choix que de forcer leur public à s’asseoir ou d’annuler leur édition 2021.

La mise en place d’une configuration assise, et leur réduction à 5000 spectateurs avec distanciation, dénature l’essence même des festivals.

La chaise, imposée par le ministère de la Culture, restera vide : dans leurs versions initiales, les festivals concernés par cette mobilisation se tiendront debout ou ne se tiendront pas !

Une centaine de festivals, dont le Festival du Roi Arthur, a participé à cette opération.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire