Voilà, une deuxième place pour la France !

Sa voix est une identité française, on pourrait même l’imaginer chantant dans les rues de Paris comme la môme Piaf autrefois.
Son « voilà » a quelque chose du « Padam Padam » d’Edith Piaf. Frêle et puissante comme la grande dame, elle nous emporte comme une valse.


« Voilà » est une véritable carte de visite qui lui ouvre toutes grandes les portes de la gloire.
Voilà qu’elle s’affirme comme une chanteuse réaliste, compositrice et parolière pour d’autres également.
Elle est comme ces grandes interprètes qui chantent avec tout leur corps comme Juliette Gréco ou comme la gestuelle de Jacques Brel.
Elle a aussi un charme fou, de jolis yeux noirs qui reflètent ses émotions.
En somme, elle incarne véritablement l’excellence de la chanson française. Cette chanson française qu’on a un peu perdue et qui fait encore mouche.
La preuve, elle s’est classée en seconde position à l’Eurovision.
C’est vrai que face à elle se dressait l’Italie avec un vrai groupe de rock déjà connu du public italien signé chez Sony.
On pense alors à Placebo, aux Doors, à Nirvana et même à Noir Désir. Leur leader, un mastodonte tout habillé de cuir, les yeux cernés de noir, à la beauté diabolique des anges du rock, a balayé comme une tornade les paillettes de ce show géant.


Dès lors, les dés étaient jetés, aucun autre concurrent ne pourrait résister face à eux et ils ont aussi prouvé que l’Italie, ce n’était pas que de la romance mais bien aussi du rock pur et dur, puisqu’ils ont chanté en italien, mettant un rock nouveau au goût du jour, entre rock et rap mais puisant au plus profond des racines du rock international.
Mais qu’importe, la France a été bonne élève, elle a obtenu un beau classement.


Barbara Pravi porte désormais en elle cette chanson française incomparable qui a créé la French Touch à l’étranger.
Digne héritière à 28 ans, d’une Barbara, d’une Fréhel, ou d’une Piaf.

Barbara Pravi a pris son envol, souhaitons lui qu’il soit aussi planant que l’effet que sa voix et son émotion ont produit sur les jurys européens de l’Eurovision 2021.

Helena Mora

Photos : Barbara Pravi