Au cœur de la création du prochain album de Sugar & Tiger, l’autre groupe de Didier Wampas

Être accueilli les bras ouverts par un artiste pionnier de la musique en France alors qu’il est avec son groupe en plein enregistrement et création, est assez rare pour être relevé ici !

Ce qui est surtout très rare, c’est le naturel et la simplicité avec lesquels Didier Wampas et sa compagne ont accepté en pleine création une personne qui ne fait pas partie du groupe mais qui par le cœur a toujours été là.

Chris E, devenu un véritable ami, a passé une journée mémorable avec eux et nous livre ici ses émotions qui sont bien plus qu’un simple article.

Il est ainsi témoin de la naissance de leur prochain album, de ces instants de doute et de création, de pure musique qui vient des tripes, de communion et de talent conjugués dans une ambiance bon enfant, agréable et sans stress, plus que propice à la création.

Chris E, photographe à Magmusic, nous dévoile aussi quelques clichés inédits et presque dans le secret de ces instants-là et il les agrémente d’une bien jolie plume.

Et vous savez pourquoi ?

Parce qu’il a écrit avec son cœur, il a signé de ses émotions ce joli compte-rendu.

Mais il est temps qu’il vous prenne par la main et que vous poussiez cette porte pour pénétrer au cœur du prochain album des Sugar Tiger écrit et chanté par Didier Wampas et sa merveilleuse compagne Florence.

Helena Mora

C’est en plein cœur de la Normandie, bien loin de Sète, où ils résident à présent, que Florence et Didier m’ont, à nouveau, ouvert la porte de leur studio.

En arrivant dans ce magnifique parc, et sous le soleil, on ne peut que penser aux paroles du plus grand tube des Wampas, Manu Chao… « C’est beau la Normandie comme le dit ma grand-tante Marie », mais aujourd’hui il s’agit de Sugar et Tiger qui me font l’immense honneur et plaisir de me laisser assister à l’enregistrement de leur nouvel album.

J’avais déjà pu venir les voir en août 2018 pour l’enregistrement de leur 3ème opus Hespérie et si mon bonheur avait été immense, il l’est encore plus aujourd’hui.

Lorsqu’on pénètre dans le bâtiment, cela ressemble plus à une demeure familiale qu’à un studio, mais on s’aperçoit vite qu’avec tous les instruments disposés partout et à l’immense table de mixage, qu’on est bien là pour faire de la musique !

La dernière fois que nous nous étions vus, c’était pour leur dernier concert, et le dernier concert autorisé en France pour de long mois.

Ce concert à l’espace Icare d’Issy les Moulineaux le 17 octobre 2020, bien que masqués et assis, nous avait offert un dernier moment de liberté et de joie qui allait nous manquer pendant longtemps.

Mon plaisir est donc extrême à l’idée de partager la journée avec eux.

Je suis tout de suite accueilli par Florence, toujours aussi ravissante, son sourire fait plaisir à voir et la joie de la revoir doit se voir également sur mon visage. Plus qu’un groupe dont je suis fan Sugar et Tiger sont devenus des Amis au fil des années.

On se retrouve comme pour un repas de famille, et le confinement qui nous a privé de nombreux concerts renforce ce sentiment de retrouvailles heureuses.

Florence me présente Suzie, la petite chienne qu’ils viennent d’adopter. Elle est encore plus petite en vrai qu’en photo, une vraie boule d’amour.

Je passe un petit moment à discuter avec elle, on a plein de choses à se raconter.

Florence qui a pour habitude de n’écrire ses textes que lorsqu’elle arrive au studio, a cette fois ci travaillé bien en amont, elle aime malgré tout changer quelques mots, quelques phrases en fonction de son inspiration du jour.

Je rentre dans le studio dire bonjour à tout le monde, Didier finit d’enregistrer sa voix pour quelques morceaux, puis vient me saluer. Toujours aussi décontracté, il me parle vélo (entre cyclistes), du Giro, du Tour de Suisse, du futur Tour de France et nous refaisons les courses comme de vieux potos.

Diégo (son fils) a déjà fini d’enregistrer les parties batterie et profite de se reposer, idem pour Jean Mi (le bassiste des Wampas) qui lui écoute d’une oreille attentive, Arnold qui lui enregistre la guitare.

Au fil de la journée, je discute avec tout le monde en fonction des activités de chacun. Petit tour du parc avec Suzie et Florence, séance selfie avec Suzie, la seule du groupe dont je n’avais pas de photos puis vient la pause déjeuner où Didier se fait un « œuf carrelage » (des œufs tombés sur le carrelage que nous essuyons en riant) et finalement il opte pour des œufs sur le plat au fromage. Ça fleure bon, l’odeur du fromage fondu nous fait penser au Maroilles, et à une odeur de pieds, ajoute Jean Mi.

Nous mangeons dehors et profitons du beau temps.

C’est le moment pour Arnold (le deuxième fils de Didier) d’enregistrer ses solos, Florence allongée par terre, Suzie couchée sur elle, semble faire la sieste, mais ne vous y trompez pas, elle ne dort pas, elle cherche les dernières paroles d’une ou deux chansons et visionne dans sa tête le futur clip du prochain single.

Elle demandera toutefois de l’aide à Didier pour un titre, celui-ci part une dizaine de minutes dans le parc avec son ordi et revient avec des paroles pour ce morceau, comme s’il était parti acheter une baguette.

Didier vient chanter les paroles à Florence qui éclate de rire en les entendant et lui dit: « c’est pas normal qu’on rigole … »

Leur complicité fait plaisir à voir !

Didier sera tout aussi rapide pour créer un solo sur un des morceaux, un seul essai et c’est dans la boîte, l’air de la campagne l’inspire apparemment.

Jean Mi s’est installé sur le canapé avec Diego pour suivre Roland Garros, mais attention, celui qui semble le plus calme est toujours prêt à dire ou faire une bêtise, il rythme la vie du groupe comme avec sa basse en concert.

Ce 4ème album marque la maturité du groupe, si l’on retrouve l’inégalable patte du chanteur des Wampas, le son S&T prend une nouvelle envergure, je le trouve plus « rock » et soyons en certain, de nouveaux tubes vont en sortir à l’instar du terrible « car c’est toi ».

« Brise lame » me résonne déjà dans la tête, des titres en rapport avec les paroles, « on veut faire simple pour une fois », me confie Florence.

Certains titres sont en anglais, est-ce-que les paroles le seront aussi ?

Je vous laisserai découvrir tout cela lors de la sortie de l’album mais pour l’instant chut ici on crée, on fait de la musique et vibrer l’âme.

L’énergie mise dans ce nouvel album par le dernier des Punks et sa tribu fait résonner l’enceinte du studio et ne demande qu’à rejoindre les salles de concerts.

De l’aveu de Jean Mi, il n’a jamais eu autant le sentiment de « faire de la musique » que pour cet album.

Arnold s’amuse de ne jamais avoir autant utilisé de guitares différentes, Florence doute de certaines paroles un peu personnelles, mais son histoire me parle car nous avons tous vécu ce genre d’histoire, et je suis certain que l’on va tous s’y retrouver. Nous avons tous eu 15 ans et des premières amours.

Après cette longue période si triste sans concerts, le groupe comme le public n’attendent que ça, enfin se retrouver.

Cet album va marquer le retour de la joie de vivre, du plaisir partagé, je vous conseille de vite vous jeter dessus.

Merci à S&T pour cette journée inoubliable et à très vite en concert, car c’est toi, oui c’est toi que j’aime encore Sugar & Tiger.

Chris E