17 nouveaux artistes au festival Rock en Seine

Après Rage Against The Machine, après Arctic  Monkeys,  après  Stromae,  après  Nick Cave & The Bad  Seeds, The Blaze, Kraftwerk,  Jamie XX  ou encore  Tame  Impala… Laissez  nous vous présenter les artistes  qui  rejoignent  la programmation  de l’édition 2022 du festival Rock  en Seine. 

Une  programmation placée  sous le signe de  la jeunesse, de la folie et de l’audace.  Une programmation  éclectique, mondiale.  Une programmation où les artistes féminines prennent aussi toute leur place. Une programmation que nous vous dévoilons ici.

Soulwax, tout d’abord, puisque les frères Dewaele, originaires de Belgique, seront présents,  et  feront  leur  grand retour  au domaine national de Saint-Cloud, après l’avoir enflammé en 2016. De danse il sera également question avec Nu Genea. Le duo napolitain, anciennement connu sous le nom de Nu Guinea, a tout simplement sorti le tube de l’été 2021 avec “Marechià”. Enfin, impossible de ne pas succomber au  charme de  Vendredi  Sur  Mer. Le premier  album de  la jeune chanteuse suisse, paru en 2019, est une imparable collection de mélodies entêtantes.

Des tubes pop et rock donc, mais bien plus encore. Cette année, les jeunes voix du R’n’B et du  hip-hop sont à l’affiche. Les françaises Crystal  Murray et Lala&ce, deux des plus grandes révélations des dernières années,  seront toutes deux présentes à Rock en Seine. Et il en va de même pour Remi Wolf, Griff et Joy Crookes. La première est  une jeune chanteuse pop californienne,  la deuxième nous vient  d’Angleterre, la troisième  également,  et  toutes ont  ceci en  commun : chacun de leurs refrains est une ode à la liberté, l’hédonisme, la fête. Et puisqu’on parle de fête, quelle meilleure bande son pour un après-midi ensoleillé que l’inévitable tube de Priya Ragu, “Good Love 2.0”, qui a révélé ce jeune talent au monde entier il y a deux ans ?

Rock  en Seine 2022, une édition pour danser, que  l’on soit rock, pop, R’n’B. Mais  aussi une édition pour se défouler, pour pogoter, perdre le contrôle de son corps. La rappeuse Casey sera ainsi de retour avec un nouveau groupe, Ausgang, pour défendre les couleurs d’un  premier  album  nommé  Gangrène. Le  punk  rock  anglais  sera  ainsi   dignement représenté  par  Frank  Carter &  The Rattlesnakes, tandis que le rock’n’roll français  aura lui le visage de la grande Izia, toujours si électrique et électrisante sur scène. Une édition pour pleurer, aussi, à chaudes larmes, et pour en redemander. Au son de Perfume Genius et  sa pop  intimiste, des expérimentations de Dijon Duenas, mieux connu sous le nom  de Dijon, producteur américain de Baltimore, des refrains mélancoliques  de  Requin  Chagrin, de la grande voix d’Aldous Harding, ou encore des compositions classieuses et envoûtantes de November Ultra.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire