Matmatah, vous êtes ici, et maintenant ?

Formé en 1995, Matmatah connaît un grand succès en 1998 avec un premier album, « La Ouache » et les singles « Lambé An Dro », « Emma » et « L’Apologie ». Après plusieurs albums et 9 ans d’absence, Matmatah annonçait son retour fin 2016 et clôturait un marathon d’une centaine de concerts en livrant un album live « You’re Here, Now What ?

Le rock pêchu de Matmatah, mâtiné d’influences celtiques, s’écoule à plus de 800 000 albums, et s’inscrit dans l’horizon d’attente musical français de l’époque qui flirte avec la musique traditionnelle bretonne (que l’on se souvienne de Manau, qui mélangeait rap et musique celtique à la même époque).

Matmatah sait évoluer et efface avec « Rebelote » (2007) toute trace de références bretonnes en proposant un rock très seventies plus proche des idéaux musicaux du groupe. « Archie Kramer », paru en 2004, renoue avec son hard rock et imprime plus finement la griffe du groupe. Après un passage en Inde, Matmatah sort en 2006 « La Cerise » : le succès critique est là et le public suit la finesse d’écriture et la mise en avant marquée des guitares, servie par un son punk et hard-rock mêlant habilement les références à Jimmy Page ou Iggy Pop.
En 2008, Matmatah a décidé de faire une dernière tournée avant de se séparer.

Après neuf ans d’absence, Matmatah a annoncé son retour le 23 Septembre 2016 avec une tournée de plus de 30 dates. Mais pour eux, il ne s’agit pas simplement de partir sur les routes jouer d’anciens titres.

Ils ont des choses à dire. Il est à nouveau temps d’écrire. Emmanuel Baroux, qui avait déjà accompagné Tristan Nihouarn sur sa tournée en solo, prend la suite de Sammy à la guitare. Matmatah embarque en août 2016 pour l’Angleterre, accompagné de Bruno Green, en charge de la réalisation d’un nouvel opus. En l’espace de quelques semaines, les automatismes reviennent, le sentiment d’urgence jaillit de la section rythmique, toujours constituée d’Eric Digaire et de Benoît Fournier. La voix de Tristan Nihouarn, tantôt tranchante, tantôt émouvante, n’a pas bougé. Rapidement, onze nouveaux titres sont mis en boîte.


Alors qu’ils annonçaient leur retour sur scène en septembre 2016 avec l’arrivée du guitariste Emmanuel Baroux et Julien Carton à partir de 2017 pour les concerts, les places s’arrachent sans qu’ils n’aient même eu le temps d’évoquer un quelconque nouvel album. Il faut croire qu’ils étaient attendus… « Plates coutures » est mixé en octobre 2016 à ICP, Bruxelles, puis masterisé à Abbey Road, Londres.

Après un an et demi de tournée et une centaine de concerts devant plus de 500.000 spectateurs sur trois continents, Matmatah clôture ce marathon en livrant « You’re Here, Now What ? » un live rugueux qui survol l’ensemble de leur carrière, et montre autant l’énergie qu’ils dégagent en concert que la qualité de leur répertoire.

On y ressent instantanément leur plaisir d’être réunis sur scène, tout comme celui du public, tant ceux de la première heure qui retrouvaient Matmatah après des années d’absence, que les plus jeunes, qui les découvraient enfin sur scène.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire