Treize nouveaux noms viennent enrichir la programmation des Trans

De nouveaux noms d’artistes viennent encore d’être confirmés au Trans Musicales de Rennes du 1er au 5 décembre et une annulation.

Le trompettiste, compositeur et chanteur Nigérian Etuk Ubonga annule sa venue au festival.

« Il a hélas dû annuler sa venue, mais nous avons néanmoins le plaisir de confirmer plus d’une douzaine de nouveaux groupes et DJs… » explique le festival.

Treize groupes, artistes ou DJs de tous les horizons viennent encore enrichir la programmation des 43es Trans Musicales :

AMYL AND THE SNIFFERS Une blonde incendiaire en short, trois musiciens à coupe mulet et un seul mode d’emploi à appliquer de toute urgence : jouer, boire, brailler, recommencer. Rangé derrière la pétroleuse Amy Taylor, le quatuor australien débraille un punk rock nerveux et revendicatif (le droit d’une femme à se balader dans un parc sans se faire agresser) qui ne laisse personne indemne. Après avoir rongé son frein à Melbourne pendant le confinement, Amyl and the Sniffers (un nom emprunté au nitrite d’amyle, mieux connu sous le nom de « poppers »), débarque pour réveiller tout le monde avec un shoot de rock puissant et imparable. Et c’est fou comme ça fait du bien.

FLO/SO Derrière ces quelques lettres mystérieuses apparues en 2020 se tient en embuscade le producteur français de pop électronique Florian Sauvaire. Installé à Londres depuis 2009, l’artiste y exerce ses nombreux talents : batteur de tournée et de studio (notamment pour Ghostpoet qu’il accompagnait déjà lors des Trans Musicales 2011), membre du duo Deafkid, graphiste, directeur artistique et, last but not least, DJ. Flo/so dévoilera d’ailleurs aux Trans ses mixes euphoriques qui papillonnent de la bass house à la cumbia digitale en passant par une électro-pop funky.

GUILLAUME BORDEL De la babouche à la bamboche, il n’y a qu’un pas. Quand il ne ressemelle pas des chaussures, le Lausannois Guillaume Bordel, compagnon du devoir de son état, joue les diggers amateurs et assemble en passionné des mix disco soul ultra soignés (contrairement à ce que son pseudo laisse penser). Comme quoi on peut être à la fois un excellent cordonnier et une pointure derrière les platines.

MASMA DREAM WORLD Née d’un père gabonais et d’une mère singapourienne, installée à Brooklyn, Devi Mambouka, alias Masma Dream World, puise dans la pratique du reiki, une médecine douce japonaise, pour explorer des techniques de guérison via des sons réparateurs. Ses mélopées oniriques et méditatives reposent sur des incantations vocales, des basses fréquences, des expérimentations électroniques et même des ondes cérébrales afin d’atteindre un lâcher prise bienfaiteur pour le corps et l’esprit. Les performances avant-gardistes de Masma Dream World ouvrent les portes d’un voyage intérieur inédit.

RODRIGO CUEVAS Un journaliste du quotidien El Pais a surnommé ce moustachu ibérique le « Freddie Mercury du folklore des Asturies ». Indépendant et iconoclaste, l’Espagnol Rodrigo Cuevas dynamite avec bonheur les vieilles chapelles musicales, replaçant la chanson traditionnelle du nord-est du pays au centre d’un night club électro. A la façon de sa compatriote Rosalía, l’hidalgo queer propulse un répertoire conservateur dans le futur en lui injectant une dose d’insolence sensuelle et de burlesque caliente. iVamos!

VINICIUS HONORIO Originaire de Rio de Janeiro et basé à Londres, le producteur et DJ brésilien a longtemps œuvré dans la drum and bass sous le nom BTK avant d’évoluer vers une techno imposante et hypnotique signée sur différents labels dont le prestigieux suédois Drumcode. Le minimalisme percutant de Vinicius Honorio plonge l’auditeur dans des ambiances ténébreuses marquées par des beats lourds. Une manière pour lui de tester la résistance de nos petits palpitants.

LAKSA Originaire de Bristol, le DJ Callum Ross, plus connu sous le nom de Laksa, puise l’énergie brute de ses mixes dans la culture sound system de la ville. Entre breakbeat, ambient, bass music et techno, il invente la version électro d’une bande-son de cérémonie vaudoue séculaire. L’anglais télescope en temps réel un passé luxuriant et un futur versatile. Une collision sonore spatio-temporelle captivante. 

SNOOPLOG Ce duo rennais fouine du côté de l’electro, du jazz, du trip hop et plus globalement de l’abstract hip hop. Avec un certain flair et un sens précis de la production et de l’esthétique, il recâble ensuite toutes ces influences dans ses machines pour produire des boucles en perpétuelle mutation. Dans le sillage d’Amon Tobin et encore des Français d’Abstrakt Keal Agram, SnoopLog relance l’exploration de cet univers composite et fascinant.

VAPA Depuis le dancefloor on peut aussi avoir un point de vue pertinent sur la société. C’est en tout cas le parti pris du producteur et compositeur VAPA qui emprunte son pseudo (Vous n’Avez Pas d’Avis) à une réflexion de Coluche sur les politiques qui ne demandent pas vraiment leur opinion aux Français. L’électro mentale et viscérale de l’artiste français David Raimbaud n’exige pas de choisir entre la tête et les jambes. Ses sonorités synthétiques deep et envoûtantes appellent une communion du corps et de l’esprit, des muscles et de la poésie. VAPA, c’est Rambo et Rimbaud réunis dans le même nightclub.

ANATOLE TRANSE Membre des groovy Ready-Mades et du quatuor power pop Food Fight, Antoine Hue est aussi le grand manitou des surboums nomades Jerkorama. Sous la bannière d’Anatole Transe, le DJ mène campagne avec un programme qui veut raffermir la puissance du garage 60s, prôner un retour au proto-punk et célébrer la soul française underground. Une perspective qui devrait lui permettre de ravir tous les suffrages sur le dancefloor, entre chaque live de la soirée.

INZPECTOR TANZI Caché sous le pardessus d’Inzpector Tanzi, le DJ rennais Romain Tanzi prend en filature l’Italo-disco, mène des descentes dans la house et l’electro-funk, réquisitionne l’acid, dégaine la synthwave et si besoin appelle en renfort la techno minimale. Pour ce fondateur du sound system Juicytronics, tous les moyens sont bons pour accomplir sa mission : faire danser les festivaliers et festivalières entre chaque concert programmé sur ce Hall 8.

JANKEV Tropicales, latinas, soul, disco, funk, house… Les oreilles du producteur des soirées Discotropic ont la particularité de filtrer uniquement les bonnes vibrations exotiques et ensoleillées. Les sélections groovy de Thomas Guézou, alias Jankev, provoquent une intense vague de chaleur. Attention, alerte canicule tout au long de cette soirée sur le Hall 8 !

KOSMO PILOT Puisque voyager autour de la planète nous a été refusé, c’est le monde qui vient aux Trans. Pas besoin de tour operator avec le selector Kosmo Pilot. Vieux loup de mer de la sono mondiale, le Malouin voyageur est un pêcheur de perles érudit qui ramasse dans ses filets des spécimens étincelants de funk indonésien, de bossa-nova bulgare, de raï caribéen, de fado islandais… Si de telles merveilles existent, le plus cosmopolite des DJs les déniche pour mieux partager leur éclat. Tant qu’il y a du groove, il y a de l’espoir. 


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire