Plus de 60 concerts à la Fête de l’Humanité !

Les 83 précédentes éditions auront vu défiler les plus grands noms de la musique à l’international ! Comment ne pas évoquer l’incroyable concert de Pink Floyd en 1970, les explosifs The Who en 1972, les pas de danse enflammés de Chuck Berry en 1973 ou plus récemment la profonde émotion suscitée par Patti Smith en 2012 !

Mais la musique française n’est pas en reste. Des incontournables Jean Ferrat et Jacques Brel aux piliers de la musique urbaine comme IAM ou Keny Arkana, la Fête a toujours accordé une place de choix à la musique populaire.

Et alors que la voix éternelle d’Alain Bashung résonne encore dans les allées du parc depuis son majestueux concert en 2008, on ne peut que se réjouir de fouler des allées qui ont vécu tant de souvenirs, et formé d’improbables scènes de liesse, comme lorsque Julien Clercenflamma la Grande Scène pour conclure l’édition 2018.

Depuis des années, la Grande Scène constitue le point central de la Fête de l’Humanité ! Et oui, c’est ici que se sont déroulés les concerts les plus mythiques de la Fête de l’Humanité.

De Pink Floyd à Stevie Wonder, de The Who à Leonard Cohen en passant par Johnny Hallyday, Cesária Évora, Patti Smith, toutes et tous ont enflammé la prairie de la Courneuve capable d’accueillir des dizaines de milliers de spectateurs.

Cette année, en plus de son line-up explosif, se tiendra un concert de soutien au journal l’Humanité mené par une dizaine d’artistes. Au programme, des reprises des « Chansons de l’Humanité », chantées à l’origine par des artistes mythiques habitués de la Fête comme Bernard Lavilliers, Renaud ou encore Jacques Higelin.

Pendant trois jours, explorez une galaxie de genres musicaux avec plus de 60 concerts ! Tenez-vous prêts : du début d’après-midi jusqu’en fin de soirée se succéderont grandes têtes d’affiches, découvertes et jeunes talents.

Alors rendez-vous devant la Grande Scène pour découvrir les furieux rockeurs de Shaka Ponk. De la guitare électrique à 120 BPM, des looks impromptus, des pogos dans tous les sens et des concerts déchaînés dans lesquels les membres semblent plongés dans une transe, comme en osmose avec leur musique.Shaka Ponk c’est bien plus qu’un concert, c’est un véritable spectacle, une incroyable performance ensorcelante qui ne pourra vous laisser insensible.

Youssou N’Dour se complaît à faire de l’Afrique sa muse. Liant musique électronique, musique traditionnelle et sonorités piochées aux quatre coins du continent, c’est une sorte de spectacle de magie musicale que Youssou N’Dour nous offrira dimanche 15 septembre prochain, dans la foulée du grand concert de soutien au journal l’Humanité.

Impossible que vous soyez passé à côté du phénomène de l’année : Aya Nakamura déchaîne les foules partout où elle passe. Si celle qui cumule plus de 400 millions de vues sur son hit «Djadja»pouvait faire douter les plus sceptiques quant à sa prestation scénique, Aya Nakamura a bien démontré le contraire ! De We Love Green aux Vieilles Charrues, l’inarrêtable chanteuse de pop-urbaine poursuit avec brio sa success-story jusqu’à la la Grande Scène de la Courneuve !

Déambulant dans la Fête de l’Humanité aux côtés de son père depuis son plus jeune âge, Marc Lavoine sera cette fois sur la Grande Scène pour fêter son grand retour dans la chanson française. Il sort en 2018 son album « Je reviens à toi », véritable déclaration d’amour à son public qu’il avait quitté quelques années pour se consacrer à l’écriture et au cinéma. Rendez-vous devant la Grande Scène samedi 14 septembre prochain !

Paul Kalkbrenner Monument de la musique électronique, ayant fait de sa musique minimaliste une référence absolue tant pour les amateurs du genre que pour les profanes, Paul Kalkbrenner est de retour derrière les platines pour un show tant musical que visuel. Vendredi 13 septembre prochain, l’Allemand transformera la Grande Scène en dancefloor géant ayant des allures de club berlinois fiévreux.

On ne stoppe plus Soprano : après 800 000 exemplaires vendus de son dernier album, et les 700 000 places de concert vendues lors de sa précédente tournée, le chanteur enflammera la Grande Scène de la Fête de l’Humanité en déclamant sa pop urbaine entraînante.

Véritable explosion de joie et de bonne humeur, Kassav’ rayonne et illumine les visages. Pilier de la musique antillaise ayant popularisé le zouk, le groupe vient souffler sa quarantième bougie à la Fête de l’Humanité. En guise de cadeau, ils recevront des milliers d’étincelles venues des yeux d’un public réuni pour l’occasion, encore prêt à danser et à chanter, devant la Grande Scène, même pour clôturer la Fête de l’Humanité 2019.

Véritable révélation française de l’année, Eddy de Pretto se distingue par sa poésie engagée. Se plaisant à composer autour des problèmes sociétaux qui ont marqué sa vie, comme la virilité exacerbée et l’homophobie, Eddy de Pretto impressionne tant par sa prestance que par sa détermination. Invité à la Fête de l’Humanité pour un dernier concert avant la clôture de sa tournée, le Kid de Créteil fera danser le public de la Grande Scène jusqu’au crépuscule.

Les Négresses Vertes c’est avant tout l’histoire d’un groupe de copains issu du Paris populaire des années 80, l’histoire de musiciens aux influences éclectiques remuant les foules avec énergie lors de leurs concerts endiablés. En véritables électrons libres alliant des sonorités venues des quatre coins du globe, les Négresses Vertes se retrouveront sur la Grande Scène de l’Humanité pour un moment que personne n’est près d’oublier.

Le collectif de rappeurs bruxellois revient affoler la Fête de l’Humanité, mais cette fois avec une défi de taille : passer de la scène Zebrock à la Grande Scène ! Un sacré challenge à l’heure d’ouvrir le bal des artistes sur la Grande Scène pour la 84ème édition de la Fête de l’Humanité. Mais une chose est sûre. Peu importe la taille de la scène, le spectacle sera toujours aussi bouillant !

D’Est en Ouest c’est le dernier tableau du Groupe Grenade de Josette Baïz. Intitulé « De Melbourne à Vancouver », c’est avant tout l’originalité d’un concept prenant ses racines aux quatre coins du globe, menant à l’enchaînement de tableaux hypnotisants tout droit sortis de l’esprit de talentueux chorégraphes. C’est donc la promesse d’une explosion lumineuse millimétrée qui se propagera dans toutes les têtes du public réuni devant la Grande Scène de la Fête de l’Humanité en ce dimanche 15 septembre 2019.

Chaque année, la Fête de l’Humanité propose une programmation exceptionnelle d’une grande diversité : électro, soul, reggae, hip hop, techno, tango, rock, jazz, pop, R&B, musiques du monde, rap, classique, variété française… à découvrir sur les cinq scènes de la Fête mais aussi dans les espaces et les stands !

Photo ambiance : Ana Pedroso

Suivez-nous :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire